Démolition recyclage

Le démontage-recyclage des automobiles est un secteur réglementé qui répond à des enjeux environnementaux européens. 

380 entreprises spécialisées
3 007 salariés (dans les entreprises spécialisées)

Acteurs

L’activité de démonteur/recycleur automobile est réglementée : elle s’exerce dans des centres VHU (Véhicules Hors d’usage) agréés. Y sont retirés l'huile, le moteur, la boîte de vitesses, les pneus, la batterie, le convertisseur catalytique et d'autres pièces des véhicules, qui sont généralement recyclées ou réutilisées. Les carcasses sont ensuite traitées par les broyeurs (ces derniers ne font cependant pas partie de la branche des services de l’automobile). 

Marché

La croissance des réglementations environnementales, le repli du prix de la ferraille et les difficultés d'approvisionnement en véhicules conduisent à une dégradation de la rentabilité des entreprises du secteur (41% des centres VHU audités par l'ADEME étaient déficitaires en 2014). Les plus rentables sont les centres qui ont organisé leur activité autour de la distribution de pièces détachées. 

Emploi

Sous l’effet de la concentration des entreprises du secteur, la taille des entreprises est plus importante que dans le reste de la branche (26 % d’entreprises de + 11 salariés, contre 4,5 %). Pourtant, les personnels d’encadrement sont sous représentés, au profit des ouvriers non qualifiés qui représentent 14,8 % des salariés (contre 6 % pour l’ensemble de la branche). Cette structuration de l'emploi est favorisée par la robotisation de l'activité. Le décret « pièce de réemploi » entré en vigueur le 1er janvier 2017 constitue une évolution favorable à cette tendance mais implique des enjeux de restructuration (qualité et la traçabilité des pièces par leur référencement informatique, capacité de stockage) et de nouvelles compétences (informatique, gestion, commerce, habilitations électriques).

Formation

Il existe 5 certificats de qualification (CQP Démonteur automobile, Spécialiste, confirmé, Chef d’équipe atelier et Responsable de centre) et un diplôme (licence Organisation et Management des Services de l’Automobile – Parcours VHU) permettant d’accéder aux métiers de ce secteur. 

Depuis la rentrée 2014/2015, 29 personnes ont suivi la formation du CQP Démonteur Automobile Spécialiste et 13 personnes ont été formées au parcours spécifique de la licence OMSA.