Découverte du secteur

Acteur incontournable de l’information et de l’orientation, l’ANFA conçoit des outils de communication à destination des jeunes, de leurs parents et du grand public. Ces supports multicanaux sont à la disposition des opérateurs de formation initiale et des prescripteurs pour faire connaître les métiers du secteur.

Branche

Une branche professionnelle regroupe les entreprises d’un même secteur et relevant d'une même Convention collective, celle-ci précisant les relations individuelles et collectives entre l’entreprise et ses salariés, la formation professionnelle et la protection sociale. 

La branche des services de l’automobile est un secteur de premier plan et représente l’ensemble des activités liées à la vie d’un véhicule, de sa sortie d’usine à sa déconstruction et son recyclage.


Au-delà de l’automobile, elle concerne également les véhicules industriels (camion) et les 2 roues (cycle et motocycle). Composée des organisations patronales et salariales, la Commission paritaire nationale (CPN) négocie la Convention collective nationale des services de l’automobile (CCNSA), les accord paritaires nationaux et les actions prioritaires de la branche.

  • 150 163 entreprises,
  • 420 574 salariés,
  • 47,9 millions de véhicules.

Source : Rapport de branche (édition 2021)

Secteur

Les professionnels de la branche offrent chaque jour un service de proximité.Ils participent à la vie du territoire sur lequel ils sont implantés, tant d’un point de vue économique (activité) que social (animation).

La branche des services de l'automobile regroupe de nombreuses activités :

Commerce de véhicule   Maintenance et Réparation   Autres Services   Déconstruction Recyclage
Commerce
de véhicules
 
Maintenance
et Réparation
 
Autres
Services
 
Déconstruction
Recyclage

 

Maintenance et réparationCommerce de véhicules

Entreprises

Salariés

Commerce automobile

45 167 155 782

Commerce et réparation de véhicules industriels

4 167 26 058

Commerce et réparation de motocycles

6 863 11 815

Commerce et réparation de cycles

1 004 2 008

 

Destruction et recyclageMaintenance et Réparation

Entreprises

Salariés

Réparation automobile

58 572 116 838

Commerce et réparation de véhicules industriels

4 167 26 058

Commerce et réparation de motocycles

6 873 11 815

Commerce et réparation de cycles

1 004 2 008

Commerce de détail d'équipements automobiles

7 458 28 592

 

Commerce de véhiculesAutres services

Entreprises

Salariés

Commerce de détail de carburants en magasin spécialisé

3 132 16 997

Contrôle technique automobile

5 310 11 874

Location courte durée

5 148 13 063

Location longue durée

528 4 055

Parcs de stationnement

493 5 592

Stations de lavage

ND ND

Écoles de conduite

11 968 24 862

 

Autres servicesDestruction et Recyclage

Entreprises

Salariés

Démolisseurs-recycleurs

378 3 038

Des secteurs en évolution 

Différents facteurs impactent les activités de la branche. Ces facteurs représentent des opportunités d’évolution et de développement.

Facteurs économiques :

Sur le terrain, les entreprises du secteur sont soumises à un mouvement de concentration, auxquelles elles s’adaptent selon leur cas : développement et consolidation des groupes, adaptation des entreprises artisanales, développement des réseaux (franchisés ou non).

Dans un contexte économique délicat, la branche a mis et met en place des dispositifs pour soutenir les entreprises et les salariés. Parmi eux, la Gestion Prévisionnelle des Emplois et Compétences (GPEC) qui vise à sécuriser l'emploi et ainsi qu’à bénéficier d’un diagnostic compétences (identification et traitement des problématiques de gestion des emplois et des compétences).

Facteurs réglementaires :

Les dispositions européennes concernent tant la distribution que la sécurité et la performance environnementale (normes anti-pollution). Ces dernières favorisent notamment la recherche-développement et les innovations technologiques.

Facteurs technologiques :

Le secteur automobile fait face à de profondes mutations technologiques : maîtrise des systèmes électroniques et informatiques ; des outils informatiques et importance de l’entretien (sécurité, environnement, confort, etc.) sont prégnants dans de nombreux métiers du secteur.

Facteurs sociaux et sociétaux :

Côté professionnels, la branche s’adapte aux évolutions démographiques à travers notamment la détermination d’une active politique de formation et la redéfinition des qualifications professionnelles (Répertoire national des qualifications des services de l’automobile). Côté usagers, un changement durable des modes de consommation s’installe. Ces modes favorisent l’émergence de nouvelles offres de mobilité.

Acteurs

Le pilotage : la Commission paritaire nationale

La Commission paritaire nationale (CPN) détermine la politique de la branche de manière collégiale. Composée d’organisations patronales et salariales pour l’ensemble des activités, la commission paritaire nationale négocie la  Convention collective nationale des services de l’automobile (CCNSA) et les accords nationaux afférents.

Dans un souci de dialogue social constant :

  • Elle fixe les objectifs de la branche dans le domaine de l'emploi et de la formation professionnelle,
  • Elle coordonne les moyens propres à assurer le développement et la promotion de l'emploi, de la formation et de la qualification professionnelle.

Organisations patronales:

  • CNPA : Conseil National des Professions de l’Automobile
  • FNA : Fédération Nationale de l’Artisanat Automobile
  • ASAV : Alliance des Services aux Véhicules

Organisations salariales:

Les organismes au service de la branche

Association nationale pour la formation automobile (ANFA)

L'ANFA est chargée par la Commission Paritaire Nationale de la mise en oeuvre des dispositifs relevant de la politique de formation de la branche des Services de l'automobile : de l'Observatoire prospectif à la promotion des métiers, en passant par l'ingénierie de certification ou le développement qualitatif de l'apprentissage.

Observatoire de la branche des services de l’automobile (OBSA)

La Commission paritaire a mis en place l’OBSA en 2010 (accord paritaire national du 23 juin 2010 étendu par arrêté du 5 avril 2011).

Depuis, l’Observatoire pilote le rapport des données sociales de la branche. Celui-ci comporte, pour l’ensemble du champ professionnel et géographique de la branche, un dénombrement des entreprises et des salariés, ainsi que des évaluations relatives à la structure et à la composition des effectifs salariés, aux conditions d’emploi, à la formation professionnelle et aux rémunérations.

L'OBSA est également l'Observatoire paritaire de la négociation collective, véritable outil d’aide à la décision pour les partenaires sociaux. Il s’appuie notamment sur l’Observatoire prospectif des métiers et des qualifications (OPMQ) piloté par l’ANFA.

IRP Auto

IRP Auto est le groupe de protection sociale de la branche. Il apporte des solutions pour la retraite, la prévoyance, les frais de santé, les réalisations sociales et culturelles et  l’épargne salariale. Il promeut également l’action des partenaires sociaux.

Les chiffres clés de la branche

La branche des services de l'automobile : chaque jour, des services de proximité

  • 150 163 entreprises
  • Plus de 95 % des entreprises emploient moins de 10 salariés
  • 420 574 salariés
  • 41 % des salariés travaillent dans une entreprise de moins de 10 salariés
  • 39,7 ans d’âge moyen
  • 22,8 % de femmes
  • 19 activités, du commerce au recyclage, en passant par la maintenance
  • 47,5 millions de véhicules