OPCO Mobilités officiellement constitué

Le 19 mars dernier, l’assemblée générale constitutive a voté à l’unanimité la création d'OPCO Mobilités. Fort d’une adhésion de toutes les parties prenantes, ce sont au total 21 branches et la RATP qui constituent aujourd’hui cet OPCO représentant 1,6 millions de salariés et 210 000 entreprises en France.

Articulé autour d’une assemblée générale et d’un conseil d’administration, cet organisme fédérateur des différents métiers de la mobilité est issu de la volonté partagée des branches des services de l’automobile et de la mobilité, des transports et de la RATP, d’appliquer leurs missions dans une logique interbranches orientée sur les métiers, l’emploi et les compétences. 

Patrice Omnes, actuel Délégué Général de l’ANFA et qui assurait les fonctions de préfigurateur, a été désigné en qualité de Directeur Général. Le conseil d’administration a élu les différents membres de son bureau :

Collège des organisations professionnelles :

  • Président- Jean Louis VINCENT - TLF
  • Trésorier adjoint – Bernard GUYOT - CNPA
  • Secrétaire – Claude FAUCHER – UTP Ferroviaire
  • Membre – Valérie BONED – Entreprises du Voyage 
  • Membre – Claude LEOPOLD - RATP

Collège des organisations salariales :

  • Vice-Président – Bertrand MAZEAU- FO Métallurgie
  • Trésorier – Stanislas BAUGE – FNST CGT
  • Secrétaire adjoint- Jean Marc DUBAU- FGTE CFDT
  • Membre – Maxime DUMONT – FGT CFTC
  • Membre – Stéphane RIVIERE – CFE CGC Métallurgie

OPCO Mobilités ambitionne de contribuer à structurer l’emploi et les compétences des métiers de la mobilité des personnes et des marchandises, s’inscrivant pleinement dans les enjeux des transitions numériques, énergétiques et écologiques. Il intègre dès aujourd’hui les orientations fixées par la réforme de la formation professionnelle avec notamment, la priorité donnée à l’alternance et aux entreprises de moins de 50 salariés. Près de 50 000 alternants bénéficieront de l’appui de ce dernier. 

Les prochains mois seront dédiés à la mise en place opérationnelle de ce nouvel opérateur de compétences. Les OPCA préexistants seront quant à eux, mandatés par une convention de mandat afin d’assurer une continuité de services.