Le projet PIA Compétences Numériques lance trois premières formations en expérimentation avant l’été

Après une phase d’études menée en collaboration avec l’Observatoire des métiers des services de l’automobile, le PIA Compétences Numériques Services Auto lance trois premières formations en expérimentation avant l’été : le socle informatique, le big data et le RGPD.

Lancé en 2017, le projet PIA (Programme d’Investissements d’Avenir) piloté par l’ANFA, rassemble un consortium de 20 membres partenaires comprenant des industriels, des distributeurs, des concessions, des garages indépendants mais aussi des CFA, des lycées professionnels et une université pour anticiper les formations de demain avec pour objectif, d’adapter la formation professionnelle automobile aux technologies numériques.

Le projet entre en action avec le déploiement de trois expérimentations avant l’été : le socle informatique, les enjeux du big data et le RGPD. « Pour répondre au mieux à nos objectifs en favorisant l’introduction des nouvelles technologies, nous opérons à partir de quatre chantiers thématiques : l’après-vente connectée VL (véhicule léger), l’après-vente connectée VI (véhicule industriel), le commerce numérique et l’automatisation des véhicules. Nous avons également structuré notre projet en 15 programmes de formation, dont trois transverses qui vont être en phase d’expérimentation prochainement : le socle informatique, les enjeux du big data dans les services autos et le Règlement Général de Protection des Données (RGPD) » explique Hélène-Béatrice Gros, Responsable Projet PIA Compétences Numériques à l’ANFA.

Ces trois expérimentations vont permettre de tester concrètement les modules de formation qui ont été développés, d’étudier leur appropriation par les formateurs au sein des organismes de formation et de pouvoir, ainsi, y apporter des ajustements selon les usages et les besoins observés sur le terrain. Cette nouvelle phase permet également à l’ensemble des membres partenaires de prendre part au déploiement du projet pour ainsi amorcer le virage de la branche des services autos vers le numérique.