Le commerce de détail de carburants

Le portrait sectoriel du commerce de détail de carburants présente les données actualisées ainsi que l’analyse des différents acteurs du secteur, du marché et des activités mais aussi de l’emploi et de la filière de formation.

Ce secteur a fortement été impacté ces 30 dernières années par trois facteurs : la réglementation, les mises aux normes de sécurité environnementale et l’arrivée de la grande distribution sur le marché. Les stations-service traditionnelles, dont le nombre n’a cessé de diminuer, réorientent leur politique marketing et diversifient en conséquence les services proposés.

Les activités se tournent vers la vente de biens et de services, en boutique, au premier rang desquelles se trouve l’offre alimentaire de restauration (sur place ou à emporter), tandis que les activités directement liées aux carburants s’automatisent.

En 2016, le commerce de détail de carburants comptait 17 450 salariés. Les conditions de travail, notamment en termes d’amplitude horaire (nuit, week-end) et de types de contrat (temps partiels, CDD, intérim), entraînent une difficulté de fidélisation des salariés.

Face à l’évolution du secteur, la branche a rénové les Certificats de Qualification Professionnelle (CQP) donnant accès à ces métiers.