Tous nos services

Les métiers et les formations

Tout savoir sur les métiers et les formations de l’auto, du camion, de la moto, du vélo !

Accéder Les métiers et les formations

Le Campus

Découvrez le Campus des services de l’automobile et de la mobilité.

Accéder Le Campus

Les offres d'emploi

Le jobboard entièrement dédié aux services automobiles.

Accéder Les offres d'emploi

La SSAM

En savoir plus sur la Semaine des services de l’automobile et de la mobilité.

Accéder La SSAM

Impact de la crise sanitaire sur les établissements des services auto : une étude de grande ampleur réalisée par l’Observatoire

Dans un nouvel Autofocus, l’Observatoire des métiers des services de l’automobile publie les résultats d’une étude réalisée auprès de 3 000 établissements de la branche en octobre 2021, dans le cadre du Plan d’Investissement dans les Compétences (PIC), bénéficiant d'un co-financement du Ministère du travail et de l'OPCO Mobilités.

Trois enseignements majeurs en ressortent. 

  • D’une part, le volume d’emploi a été préservé tandis que le volume d’activité a été impacté par le contexte sanitaire. Si l’emploi salarié a diminué en 2020 (-1 %), il a retrouvé son niveau d’avant crise à la fin de l’exercice 2021, en raison de la reprise de la mobilité et de la forte croissance économique. Certains secteurs ont malgré tout été plus impactés que d’autres. Parmi ceux-là, le secteur de la vente de véhicules particuliers accuse une dégradation significative de l’activité. 57% des établissements (contre 32 % pour l’ensemble branche) déclaraient que l’activité était encore dégradée, voire très fortement dégradée, en octobre 2021 par rapport à leur situation d’avant crise. La crise sanitaire a également impacté la location courte durée, l’enseignement de la conduite, la distribution de carburant et le stationnement. D’autres secteurs, comme la moto, ont connu une reprise très importante, voire un essor inédit, comme le vélo.
  • D’autre part, la baisse de la mobilité (toujours d’actualité au moment de l’enquête), la pénurie d’approvisionnement des semi-conducteurs et les difficultés de recrutements impactent fortement la reprise. 8 790 postes n’ont pas été pourvus sur la période, parmi lesquels 54 % concernent les trois métiers les plus difficiles à recruter : enseignant de la conduite, métiers de la maintenance automobile et métiers de la carrosserie.
  • Enfin, les mutations structurelles en cours avant même l’épidémie de Covid-19 sont toujours à l’œuvre ; en particulier la montée en puissance du véhicule électrique, qui constitue un véritable changement de paradigme.

 

Autofocus 94 - Impact de la crise sanitaire jeu, 04/28/2022 - 14:24 yoshiday