La numérisation du marketing, Emergency-call, véhicules connectés et autonomes, se développent et s’inscrivent au cœur de la conception du produit automobile et de l’expérience des clients. Ils requièrent de nouvelles compétences dont les contours, les publics cibles et les modes d’apprentissage doivent être rapidement définis.

Le projet

L’ANFA a répondu à l’appel à projets « Partenariats pour la formation professionnelle et l’emploi » du Programme Investissements d'Avenir (PIA) de la Banque des Territoires (anciennement Caisse des dépôts). Cette dernière investit pour moitié dans ce projet ambitieux.

Logo Banque des territoirs

 

Logo PIC

 

Logo ministere travail

 

Le projet a pour objectif d’accompagner les professionnels de la branche sur les technologies des véhicules connectés et autonomes, ainsi que la numérisation du commerce automobile.

La Caisse des dépôts et consignations vise à encourager ce partenariat pour renforcer les liens entre organisme de formation et employeur autour de mêmes objectifs :

  • Formation des jeunes 
  • Réinsertion des salariés 
  • Evolution des salariés en poste

Labellisé par l’Etat et porté par l’ANFA et ses partenaires, le projet PIA Compétences Numériques accompagne l’adaptation de la formation professionnelle de la branche des services de l’automobile aux opportunités liées au développement des technologies numériques.

 

Le PIA compétences numériques service auto en images mer, 03/04/2020 - 09:52 loiseauf

Les enjeux 

La numérisation progressive des process commerciaux, des véhicules et des interfaces avec les conducteurs, a vocation à faire changer l’ensemble de l’écosystème automobile : taxation, réglementation, assurance, maintenance, location, gestion des flottes, vente de véhicules neufs comme de véhicules d’occasion. Ces problématiques sont aujourd’hui un point d’intérêt majeur du monde de la R&D publique et privée, automobile et non automobile.
Elles apparaissent comme un domaine de contraintes et d’opportunités nouvelles pour les professionnels :

  • Pour les métiers de l’après-vente (maintenance et réparation des véhicules), l’intégration progressive des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans les véhicules modifie le rapport des professionnels à la réparation et à la maintenance : développement des solutions de diagnostic à distance embarquées, généralisation des logiciels embarqués permettant d’activer ou de désactiver des fonctions dans le véhicule…
  • Commercialement, les « parcours client » ayant profondément changé, le métier de vendeur évolue à son tour et des possibilités inédites s’ouvrent aux professionnels de confectionner pour leurs clients, leurs propres offres de prestation de services embarqués
  • En terme marketing, les informations collectées à distance par les outils des constructeurs, ou pas le biais de dispositifs développés par les start-ups, ou encore des équipementiers et diffusés par des professionnels de l’après-vente, viennent enrichir les CRM et renforcer la relation client.

Les objectifs

Ce projet vient en appui des TPE et PME en leur permettant d’anticiper et de tirer profit des mutations technologiques en cours. Il doit permettre de préserver les emplois des professionnels de la vente, de l’après-vente et des services en rendant possible le développement des activités des entreprises grâce aux opportunités du numérique. Pour cela nous devons favoriser l’introduction des nouvelles technologies grâce à l’adaptation des métiers.

 

Consortium et gouvernance

PIA Compétences Numériques est un projet multipartenarial et innovant qui permet de faire travailler les industriels, les distributeurs, les concessions, les MRA et les organismes de formation permettant aux salariés et aux entreprises de la branche de prendre le tournant du numérique et du digital (CFA, Lycées professionnel, université, GNFA). L’objectif est de développer les compétences utiles dans les années à venir.

Les partenaires membres du consortium sont :

  • Entreprises : PSA, Bosch, Actia, AD, Emile Frey France, Bodemer, Jean Lain, Groupe Bernier, GETE, Olympic garage, Electro-clim
  • Organismes de formation : GNFA, ISTA, GARAC, Technopolys, IM Clermont
  • Lycées Professionnels : Emile Béjuit, Jean-Jaurès, Pierre Boulanger, IUT Grenoble       

Ses missions

  • S'assurer de la bonne cohérence entre le terrain, les études et les formations
  • Participer à l'élaboration des objectifs de formation
  • Valider les cahiers des charges formation
  • Participer aux groupes de travail des coordinateurs pédagogiques
  • Participer à l'expérimentation des formations

L'organisation du projet

Le consortium siège au conseil scientifique qui valide l'orientation des études et leurs résultats. Chaque membre du consortium se positionne sur l'un des quatre comités de chantier qui ont été scindés en thématiques de travail.

Le travail des comités de chantier s'inscrit dans un processus itératif où chaque partenaire intervient en tant que contributeur ou valideur.

Comité scientifique

 

Rôle des acteurs