Un secteur de premier plan

  • 131 700 entreprises
  • 402 700 salariés
  • 43 millions de véhicules

Source : rapport de branche (édition 2017)

Les professionnels de la branche offrent chaque jour un service de proximité.Ils participent à la vie du territoire sur lequel ils sont implantés, tant d’un point de vue économique (activité) que social (animation).

Une diversité d'activités

La branche des services de l'automobile regroupe de nombreuses activités.

Commerce de véhicule   Maintenance et Réparation   Autres Services   Déconstruction Recyclage
Commerce
de véhicules
 
Maintenance
et Réparation
 
Autres
Services
 
Déconstruction
Recyclage

Un secteur en évolution

Différents facteurs impactent les activités de la branche. Ces facteurs représentent des opportunités d’évolution et de développement.

Les facteurs économiques

Sur le terrain, les entreprises du secteur sont soumises à un mouvement de concentration, auxquelles elles s’adaptent selon leur cas : développement et consolidation des groupes, adaptation des entreprises artisanales, développement des réseaux (franchisés ou non).

Dans un contexte économique délicat, la branche a mis et met en place des dispositifs pour soutenir les entreprises et les salariés. Parmi eux, la Gestion Prévisionnelle des Emplois et Compétences (GPEC) qui vise à sécuriser l'emploi et ainsi qu’à bénéficier d’un diagnostic compétences (identification et traitement des problématiques de gestion des emplois et des compétences).

Les facteurs réglementaires

Les dispositions européennes concernent tant la distribution  que la sécurité et la performance environnementale (normes anti-pollution). Ces dernières favorisent  notamment la recherche-développement et les innovations technologiques.

Les facteurs technologiques

Le secteur automobile fait face à de profondes mutations technologiques : maîtrise des systèmes électroniques et informatiques ; des outils informatiques et importance de l’entretien (sécurité, environnement, confort, etc.) sont prégnants dans de nombreux métiers du secteur.

Les facteurs sociaux et sociétaux

Côté professionnels, la branche s’adapte aux évolutions démographiques à travers notamment la détermination d’une active politique de formation et la redéfinition des qualifications professionnelles (Répertoire national des qualifications des services de l’automobile). Côté usagers, un changement durable des modes de consommation s’installe. Ces modes favorisent l’émergence de nouvelles offres de mobilité.