Le commerce automobile de véhicules particuliers

Le commerce automobile constitue un secteur stratégique au sein de la branche des services de l’automobile : deux emplois sur cinq en dépendent. La filière s’adapte en fonction de l’évolution de la typologie des acheteurs : plus d’entreprises, des particuliers moins nombreux, plus âgés et mieux renseignés. Les pratiques de fidélisation, des processus commerciaux très codifiés par les constructeurs, de nouveaux produits financiers (LOA) et le développement des contrats d’entretien contribuent à répondre à cette situation. La technologie croissante des véhicules vendus conduit certains réseaux à séparer la présentation des produits, les essais et la mise en main, des activités purement commerciales en créant des postes dédiés.

Récemment rénovées pour répondre à ces évolutions, les formations commerciales mises en place par la branche sont en plein développement. En 2017-2018, l’ANFA a financé près de 2 300 certifications préparées en contrats de professionnalisation pour faire face à un besoin de renouvellement et de création de postes dans le domaine du commerce automobile.