Vous souhaitez recruter un salarié en contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation. La désignation d’un maître d’apprentissage ou d’un tuteur est obligatoire.

Les partenaires sociaux de la branche des services de l’automobile font du développement de la fonction tutorale un axe qualitatif important. Dès l’accord paritaire national du 30 juin 2004 (article 16), ils affirmaient l’importance du tutorat dans la professionnalisation. Depuis, tant la loi du 5 mars 2014 que l'avenant 71 du 3 juillet 2014 de la Convention collective nationale des services de l’automobile, ont consacré l’alternance et le tutorat : ce dernier crée les conditions du transfert des compétences dans votre entreprise.

Dans quels cas mettre en œuvre ce dispositif ?

La désignation d’un tuteur ou d’un maître d’apprentissage est obligatoire pour :

Elle est facultative dans le cadre d’une période de professionnalisation.

A savoir

La désignation d’un tuteur ou maître d’apprentissage se fait sur la base du volontariat. Vous devez doter le salarié désigné des moyens nécessaires pour exercer sa fonction tutorale, notamment par un aménagement de sa charge de travail, tant pour pouvoir se former que pour pouvoir accompagner le tutoré.

Quel accompagnement de l’ANFA ?

Sous certaines conditions, l’ANFA peut contribuer aux dépenses liées à :

  • La formation des tuteurs et des maîtres d’apprentissage
  • L’exercice de la fonction tutorale

Pour consulter les modalités de financement :

Entreprise moins de 11 salariésentreprises de – 11 salariés

Entreprise plus de 11 salariésentreprises de 11 salariés et +

 

Info