Compte personnel de formation

A SAVOIR

Ces contenus sont en cours de mise à jour, en attente de la publication de l’ensemble des décrets de la Réforme de la formation professionnelle et de l’apprentissage. Les conditions de prise en charge énoncées sont applicables au 1er janvier 2019.

A compter du 1er janvier 2019, les droits acquis au titre du CPF sont exprimés en euros. Les heures acquises au 31 décembre 2018 sont converties à hauteur de 15 euros par heure. L’alimentation du compte du salarié ayant effectué une durée de travail supérieure ou égale à un mi-temps sur l’ensemble de l’année se fait à hauteur de 500 € par année de travail, dans la limite d’un plafond total de 5 000 € HT. En dessous d’un mi-temps, l’alimentation du compte est calculée à due proportion de la durée de travail effectuée.

Elle est portée à 800 € par année de travail, dans la limite d’un plafond total de 8 000 € HT pour le salarié n’ayant pas atteint un niveau de formation sanctionné par :

  • un diplôme classé au niveau V,
  • un titre professionnel enregistré et classé au niveau V du répertoire national des certifications professionnelles ou une certification reconnue par une convention collective nationale de branche.

Sont financés dans le cadre du CPF :

  • Un certificat de qualification professionnelle (CQP) inscrits au RNCSA enregistrés au RNCP : Financement par l’ANFA des coûts pédagogiques réels jusque 4 fois la valorisation du compteur CPF ;
  • Une autre certification, un titre ou une habilitation inscrits au RNCSA au RNCP : à hauteur des fonds disponibles sur le compte CPF du salarié ;
  • Préparation de l’épreuve théorique du code de la route et de l’épreuve pratique du permis de conduire des véhicules légers ou des véhicules lourds : à hauteur des fonds disponibles sur le compte CPF du salarié ;
  • Un bilan de compétences : à hauteur des fonds disponibles sur le compte CPF du salarié ;
  • Une validation des acquis de l’expérience (VAE) : A hauteur des fonds disponibles sur le compte CPF du salarié.

EN SAVOIR PLUS

Pour déposer une demande de prise en charge, cliquez ici

Pour connaître les modalités administratives de prise en charge, rapprochez-vous de votre délégation régionale.