Prospective sectorielle

Présentation

Suite à une première analyse prospective chiffrée du BIPE dans les années 90, une « Prospective des emplois et des formations de la réparation automobile » réalisée par le Céreq en 1994 a posé les fondements de l’Observatoire. Ensuite, la prospective des besoins en qualifications s’est essentiellement appuyée sur de nombreuses démarches qualitatives.

En 2007-2008, le Céreq et l’Observatoire de l’ANFA ont relancé une démarche prospective lourde à partir des méthodologies mises en œuvre par le cabinet Futuribles. Cette démarche s’est articulée en cinq temps :

  • le premier a consisté à réactualiser et compléter nos indicateurs statistiques sur des tendances longues,
  • le second à identifier les variables qui ont du sens pour interpréter les tendances du passé,
  • la troisième à les relier et à les hiérarchiser mais sans finalité économétrique,
  • le quatrième à établir des scénarios prospectifs,
  • le dernier à reporter ces scénarios sur les tendances à l’horizon 2015 pour évaluer un besoin en recrutements externes à qualifier (c'est-à-dire essentiellement des jeunes à former).

En appliquant des scénarios prospectifs à chaque indicateur (nombre de salariés, qualifications, départs en fin de carrière, mobilités externes à la branche et promotions professionnelles), nous aboutissons à une représentation des besoins en qualification dont l’intérêt est autant de provoquer le débat que d’extraire les principales problématiques de l’emploi et de la formation.